Maintenant que l’on s’est à peu près fait à notre condition de “moto-super-chargée” et de “j’ai-mal-aux-fesses-au-bout-de-100km” on commence à vraiment profiter de ce que l’on voit et vit.
La Suisse donc. Même si cela est une surprise, ça restera une découverte pour nous. Notre soirée à Genève a été assez proche de nos attentes. On y a retrouvé un ami “expat” là-bas (qui a fondé Escalea, on vous conseille d’aller y faire un tour si vous cherchez un appart à louer de courte durée à Paris Madrid ou NY) nous avons passé une très bonne soirée, un peu comme on y était habitué à Paris mais avec une petit sentiment d’exclusivité en plus…
Après un déjeuner très sympa à Thonon chez un lecteur de notre blog (merci Paul !), nous avons repris la route sous un ciel extrêmement menaçant. On ne s’en est pas trop mal sorti même si on a quand même beaucoup roulé sous la pluie. En tous cas, la route restait belle que ce soit en longeant le Lac Léman ou dans la vallée.
Ce soir, nous dormons à St Léonard, près de Sion. Là, on est de suite tombé dans ce que l’on pense être “La Suisse Profonde”. Nous dormons dans un charmant petit motel fait de préfabriqués. La chambre est entièrement recouverte de moquette verte anis. La Grande Classe ! Nous y avons très bien mangé, de la bonne grosse bouffe qui tâche (mais ça, ça nous allait bien…) Tout cela n’aurait pas eu le même intérêt si notre voisin de table n’avait pas été “Monsieur Pierrot” et ses deux compères. Nous avons commencé par comprendre qu’il était en forme quand il a renversé tout son vin rouge par terre sans s’en rendre compte. Puis nous avons prêté attention à ses histoires de “nique nique” teintées de fort accent… du coin. Nous sommes finalement parti quand ils ont commencé à hurler du Gilbert Bécaud… Il était 20h45…
Demain direction l’Italie et ses lacs en passant par le Tessin, le seul canton italien Suisse, il paraît que c’est superbe et le beau temps devrait être au rendez-vous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...