VanVan des champs

Comme on vous le disait presqu’à mi-mots dans notre post précédent, nous sommes donc bel et bien rentrés en France depuis déjà plus d’une semaine. Ce retour, on l’attendait plus qu’on ne le redoutait : non, nous ne sommes pas frustrés ! Nous avons l’impression d’être arrivés au bout d’un cycle et d’avoir fait ce qu’on avait à faire. Voyager tous les jours implique tout de même une envie, un minimum d’organisation et un quotidien qui se répète lui aussi. On arrivait quelque peu à saturation, saturation du beau, de la découverte et de suivre un chemin touristique souvent tout tracé. Voyager sans la moto, sans le défi d’arriver à un but n’avait plus tout à fait la même saveur : on ne resentait plus ce sentiment de liberté qui nous a porté toute la première partie de notre voyage. Cepedant, on a quand même énormément apprécié nos derniers mois de voyage, avec un vrai coup de coeur pour la Russie, mais clairement, il était temps de rentrer.

Vu notre retour progressif, on n’a pas vraiment eu de “choc” arrivés à Paris (comme on l’avait par exemple expérimenté en revenant directement d’Inde il y a 4 ans), mais pourtant on se sent encore en décalage et on garde un regard un peu neuf sur la France et nos compatriotes. Tant mieux, voyager longtemps, c’est aussi mieux apprécier et redécouvrir son propre pays. Paris nous paraît tout petit, un village ! On reconnait tout, rien n’a changé (à part les Franprix !)… Paris reste toujours la plus belle ville du monde à nos yeux.
Côté amis et famille, c’est comme si on s’était quitté la veille et c’est avec plaisir que l’on redécouvre cette chaleur des liens affectifs. Un mariage d’amis nous a notamment permis de nous remettre dans le bain directement.

Enfin, on est allé chercher notre chère VanVan hier au Havre avec un mélange d’attente et d’appréhension, pas certains qu’après 3 mois dans une boîte elle redémarre du premier coup. Les retrouvailles ont eu lieu dans le cadre idyllique de la zone de fret du Havre. Après un peu de bricolage pour la remonter, un petit nettoyage du carbu, la VanVan a rugit puis ronronné comme à son habitude. On a fêté ça en rentrant directement sur Paris par le gracieux pont de Normandie et des petites départementales comme on les aime. L’occasion de se rappeler à quel point notre douce France est belle. Prochaine étape Bordeaux, qu’on fera en plusieurs fois, finalement, ce retour ressemble beaucoup à notre départ !

PS : on vous tient évidemment au courant de notre fête de retour qui aura lieu début septembre à Paris.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...