Après une trentaine d’heure de train synonyme de ronflement, sueur et Mongols toujours capables du pire comme du meilleur, nous avons atteint notre premiere et seule etape sur le trajet Ulaanbaatar-Moscou : Ikutsk. On avait donc presque tout misé sur le lac Baikal pour notre expérience Russe.
Permière surprise, après les 37 degrés d’Ulaanbaatar, c’est la [...]